Le Billet de Xavier : Combattre la variance en MTT

By 30 August 2017Stratégie
new 7

La variance est omniprésente en poker de tournoi.
Nous avons abordé le sujet dans un précédent article en dégageant des conseils et  solutions pour l’accepter le mieux possible. Pour vous rafraîchir la mémoire c’est ici.
Il y a eu une multitude de retours plus que positifs sur cet article et je vous en remercie. En toute honnêteté c’est extrêmement gratifiant et me va droit au coeur.

Ça m’encourage également à pousser la réflexion encore plus loin car c’est une preuve de plus de l’intérêt pour ce sujet qui est un calvaire pour énormément de joueurs.

L'Acceptation

J’entends encore très souvent (même quand je suis seul dans une pièce!) : “nous ne sommes pas tous égaux face à la variance”. Et dans une certaine mesure c’est vrai.
Comme dans toutes activités ou tranches de vie, certaines personnes auront beaucoup plus de chance que d’autres sur des périodes plus ou moins longues.
Contre ce phénomène, en soi, il n’y a rien à faire à part subir et accepter.
Vous ne pourrez jamais avoir une emprise sur le one outer qui a décidé de sortir, “comme d’habitude”, quand c’est vous qui êtes en face. Penser ou vouloir carrément se persuader d’autre chose mettrait notre santé mentale en péril. A l’impossible, nul n’est tenu.

Il y a par contre des axes de travail se dégageant afin de combattre ces situations récurrentes qui vous mettent la misère sur le court, moyen et même parfois long terme.
Vous voyez ou entendez parler de joueurs autour de vous qui n’arrêtent pas de gagner.
Vous lisez des articles ou des news relatant des résultats dans les magazines ou sur les forums et autres blogs avec toujours les mêmes noms en haut du classement.
Vous vous demandez : “Qu’est-ce qu’ils ont fait pour avoir tant de chance?” ou encore : ”Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter cette poisse?
La réponse est : RIEN.
Les choses sont comme ça et si vous analysez complètement vos statistiques lifetime, vous verrez que ça s’équilibre bon an mal an.

Mais alors quel est le secret?
Il n’y en a pas vraiment non plus. La clé se trouve dans la formulation.

Que n’avez-vous PAS fait pour mériter cette poisse?
En effet, ces joueurs qui gagnent tout le temps, ou du moins qui en laissent l’impression ne sont pas les mecs les plus chanceux de la terre. Ça ferait énormément d’élus des cieux.

Ces gars ont travaillé, travaillent et travailleront toujours leur jeu. De manière approfondie, tel un culturiste sculptant son corps à longueur de journée, tous les mois de l’année. Je ne dis pas par là que vous ou moi ne travaillons pas notre jeu car je sais que la majorité d’entre vous lisant cet article le fait pour progresser, comme elle lit les autres articles purement stratégiques (cf ceux de Ship’it), les forums,..... Et c’est déjà très bien.
Mais ce qui fait réellement la différence entre eux et nous, c’est cette faculté à faire des jetons là où personne n’en fait. En lisant dans le jeu des autres, dans les situations comme dans un livre ouvert. Avec toujours l’action adéquate en réponse. Cela leur permet de “subir” ces coups de variance, car croyez moi ils en subissent aussi. Mais ils en bustent  beaucoup plus rarement, ayant construit un tel stack qu’ils passent outre les remous.
Si vous voulez réellement arriver à ce stade, il faut vous en donner les moyens.

Honnêteté et Réalisme

Là on arrive à la seconde partie : celle de l’honnêteté et du réalisme.

Réalisme car il faut énormément de temps pour arriver à un tel niveau. Un paquet de motivation aussi car étudier en permanence, n’est jamais gai en soi. Souvenez-vous des bancs de l’école. C’est un peu pareil et ça peut transformer une passion en quelque chose de rébarbatif, gâchant le plaisir qu’on souhaite en tirer.

Il faut aussi avoir de l’honnêteté envers soi-même. Est-on seulement capable de s’investir autant?
Même si comme dans n’importe quel sport il y a des talents purs, je ne parle pas réellement de capacités intrinsèques mais plutôt pratiques. Je parle ici de temps suffisant, de patience face à un processus presque infini, de conditions permettant la concentration (enfants par exemple),....
En a-t-on réellement l’envie? Comme dit plus haut, ça peut tronquer le plaisir que vous avez de jouer au poker.

J’en ai vu des joueurs à qui c’est arrivé, une lassitude due à un trop grand investissement, plus que ce qu’ils ne pouvaient supporter. Et ça amène exactement l’effet inverse du but recherché. C’est à chacun d’analyser objectivement en son âme et conscience dans quelle mesure il réunit les aptitudes requises pour atteindre les sommets.
Personnellement, j’ai vite compris que je n’aurais que très peu de chances d’arriver à un tel niveau, faute de temps suffisant avec mon travail, de plages de tranquillité pour apprendre et jouer dans de bonnes conditions (enfants) et de motivation, connaissant les tenants et aboutissants d’un tel chemin via mon entourage en majorité pro.

Tous ces paramètres m’ont amené à la conclusion que simplement viser le fait d’être un gagnant régulier était déjà très bien. Ensuite, sur un malentendu…… 🙂 Du coup, sachant cela, j’ai travaillé mon mental bien plus que la technique ou la lecture des lignes pour accepter de bust en late en ne passant pas le coup décisif. Et malgré tout j’ai déjà réussi à ship plusieurs fois donc rien n’est perdu.

Posez-vous devant un miroir et soyez honnêtes envers vous-même et envers le jeu, trouvez votre capacité de travail maximale pour éviter le burn out.
Vous y êtes toujours? Alors foncez! Donnez tout ce que vous avez et vous verrez de nouvelles perspectives s’ouvrir à vous.

Bonne chance aux tables !

Xavier

Comments

comments

One Comment

Laisser un commentaire

PortugalSpain